LUDI MEDIA

1994PuceFrance
Autres noms : LudiMedia S.A., LudiMedia S.A.S., Ubi Soft Montpellier
Développeur et producteur français, devenu branche pour l'éducatif et le culturel de la société française Ubi Soft.

Le 1er juin 2004, la société Ludi Media S.A.S. a procédé à la fusion-absorption de la société Ubisoft World Studios S.A.R.L. avec un effet rétroactif au 1er avril 2004. A la suite de cette opération, Ludimedia S.A.S. a été renommée Ubisoft World Studios S.A.S. L'absorption de la petite société Tiwak, constituée de 7 employés anciennement chez Ubi Soft, a favorisé la refonte du groupe en 2004 sous le nom de Ubi Soft Montpellier.

C'est Xavier Poix, qui dirige l'ensemble des studios français de [ce_249,Ubi Soft] (Montpellier, Paris, Annecy) jusqu'en 2017, date à laquelle il est parti pour diriger Ubi Soft Shanghaï. Dès le départ, le site de Montpellier est destiné à développer des jeux pour un public familial. Michel Ancel reçoit la mission de donner corps (mais pas de jambes et de bras !) à son personnage qu'il a imaginé depuis 1992 : Rayman. Le jeu est développé sur cette console Jaguar, produite par Atari pour concurrencer la nouvelle PlayStation. La console ne fait pas de miracle, mais le jeu est développé sur de multiples supports, y compris pour la Playstation et pour le PC. Michel Ancel va devenir le maître d'oeuvre de cette annexe d'Ubi Soft, s'entourant de collaborateurs de haut-rang (Frédéric Houde, Patrick Bodard, Michel Exertier, l'animateur qui a dessiné les trois saisons de la série animée "Les animaux du bois de quat'sous".

Montpellier devient un centre rayonnant (Ancel a récemment évoqué "une Silicon Valley à la française'') et après la série Rayman et Tonic Trouble, un nouveau moteur est créé, pour donner la vie à la dernière création de Michel Ancel : Beyond Good & Evil. Le Jade Engine devient la vitrine technologique de tout le studio, de Montreal à Shanghaï !

Les jeux triple A se succèdent jusqu'à aujourd'hui (2020) et depuis 2019, les studios se sont déplacés dans un cadre idyllique à Castelnau-le-Lez; dans un bâtiment monolithique de 4500 m² sur six étages, avec 350 employés de 15 nationalités ! Et les projets de cloud gaming ou de réalité virtuelle donnent à ce site, plus que jamais, le rôle de fer de lance technologique du groupe Ubisoft, devenu une des majors vidéoludiques de l'espace mondialisé.
Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.