STEVE WITZEL

Etats-Unis
Son
C'est dans sa boutique d'informatique que Steve Witzel fait la connaissance de Bruce Carver, qui venait lui acheter un C64. Lorsque ce dernier fonde Access Software, Witzel lui fournit une assistance financière et logistique en lui fabriquant notamment un duplicateur de cassettes. Une fois devenu associé des frères Carver et responsable R&D chez Access Software, son expertise technique sera utile plus d'une fois. Ainsi, pour Echelon, le besoin d'un deuxième bouton d'action se faisait sentir. Afin d'éviter l'utilisation du clavier, Witzel envisage des interrupteurs amovibles sur le joystick ou au sol, puis un système infrarouge, avant d'opter pour un dispositif audio : le casque Lipstick, fourni avec le jeu. Son autre contribution principale est la digitalisation sonore. En 1985, Access Software avait dû faire appel à la société Electronic Speech Systems pour numériser des voix à intégrer dans Beach Head II. En 1989, Steve Witzel parvient à faire jouer des sons digitalisés au haut-parleur interne du PC, en dépit de sa résolution d'un bit, en jouant sur l'amplitude du haut-parleur durant des intervalles de temps très courts. Le système RealSound - c'est son nom - est dévoilé au cours de l'été 1989 à grands renforts de publicités et de communiqués de presse et sera utilisé dans tous les jeux Access Software à partir de World Class Leader Board. Toutefois, sans faire de chauvinisme, on peut rappeler que Loriciels et Lankhor avaient déjà réussi un tel exploit auparavant. La collaboration entre Steve Witzel et Bruce Carver ne se limite pas à Access Software : en juin 1985, les deux hommes fondent MultiBotics et sortent en avril 1986 le Robotic Workshop, une kit contenant 32 pièces du jeu de construction Capsela et un unité commandée par ordinateur. Il permet de se concevoir des appareils à roues ou à hélices et les contrôler grâce au logiciel pour C64 fourni dans la boîte.
STEVE WITZEL
Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.

Quelques personnalites rattachees