ELECTRONIC GAMES / COMPUTER ENTERTAINMENT

72 numéros recensésPuce 1981 1995PuceEtats-Unis
Plus qu'un magazine, Electronic Games est un monument de l'histoire vidéo-ludique. Fondé par Arnie Katz, Bill Kunkel et [per_16176Joyce Worley], trois responsables de la colonne "Arcade Alley" de la revue Video, Electronic Games est le tout premier magazine de jeux vidéo, en Occident en tout cas, et a posé toutes les bases du métier. Son sommaire a établi les différentes rubriques indispensables à tout magazine vidéo-ludique digne de ce nom : actualité, courrier des lecteurs, tests, rencontres avec des créateurs de jeux, reportages, comparatifs, bancs d'essai, astuces et stratégies pour progresser dans un jeu, présentation des dernières nouveautés des salles d'arcade... Sa maquette elle-même a servi plus d'une fois de modèle - c'est flagrant pour Tilt qui en a repris le mélange de photos et d'illustrations. Ce serait également dans les pages d'Electronic Games que seraient nés des termes comme shoot'em up. Bref, c'est le magazine emblématique de l'ère Atari. Dans le numéro de janvier 1984, Arnie Katz prédit des ventes de l'ordre de 100 millions de cartouches pour l'année à venir. Grosse erreur : dès le numéro suivant, pour faire face aux soubresauts du marché, Electronic Games ralentit sa parution à un numéro tous les deux mois jusqu'à l'automne. Katz encourage son éditeur, Jay Rosenfeld, à privilégier les jeux sur micros, promis à un meilleur avenir. Rosenfeld traîne les pieds plusieurs mois, avant d'obtempérer drastiquement : il licencie son équipe, et fait appel à de nouveaux rédacteurs, parmi lesquels Roe Adams, spécialiste des jeux d'aventure et de rôles. Sans son trio fondateur, Electronic Games n'a plus aucune légitimité. Le magazine tente d'échapper à son sort en se rebaptisant Computer Entertainment en mai 1985, sans succès. Cette nouvelle formule disparaît au bout de quatre numéros.

On aurait pu en rester là, mais le nom d'Electronic Games était trop fort pour tomber dans l'oubli. De plus, les consoles étaient revenues en force durant la deuxième moitié des années 80. Ce qui devait arriver arriva : en septembre 1992, grâce au groupe Decker Publications, Electronic Games renaît de ses cendres, avec le trio originel aux commandes et une partie de l'équipe de Video Games & Computer Entertainment. Cependant, cette nouvelle mouture, qui partage plusieurs points communs avec VG&CE, comme par exemple l'interview mensuelle, n'a plus le prestige de l'original, et en dehors de sa partie micros, elle fait plus ou moins double emploi avec Electronic Games Monthly, le magazine vedette de Decker. Electronic Games cesse sa publication en juillet 1995, les responsables de la partie multimédia rejoignent alors le magazine Fusion.

Pour en savoir plus