This Means War !
Titre provisoire
Little Wars
Année
1996 (Sortie FR)
Développement
Edition
Systèmes
systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
715 votes


titre Scénario

«Snark Hunter» n'était pas un shareware innocent : son programmeur a caché dans le code un virus redoutable qui a réussi à détraquer la plupart des centrales atomiques de la surface du globe et provoquer une apocalypse nucléaire. Les survivants se sont regroupés en communautés, et plusieurs chefs locaux assez pittoresques cherchent à prendre le contrôle de la planète : Crocodile Gandhi, Mondo Kahn, la comtesse Anastasia Romanov et Napolienne. C'est à vous que revient la charge de contrecarrer leurs plans.


titre Présentation

Il n'aura pas fallu longtemps pour que «Command & Conquer» fasse des émules. «This Means War !» propose sa propre version de la stratégie en temps réel, et elle est assez particuliére. L'action est nettement moins trépidante que dans le jeu de Westwood. Les unités prennent leur temps pour avancer, elles marquent une pause à chaque tir. La fabrication d'unités n'est pas aussi intuitive : il faut construire des campements pour que cette fabrication atteigne un rythme satisfaisant, puis activer la production et régler son quota. D'autres paramètres régissent le fonctionnement des bâtiments, et dans l'ensemble, les réflexes acquis lors des parties de «Command & Conquer» devront être révisés. Un tutoriel permet heureusement de se familiariser avec les commandes.

«This Means War !» part d'une bonne idée et développe un univers bizarre mais pas déplaisant. Les unités sont nombreuses, et l'aspect graphique fait penser à du «Cannon Fodder» en haute résolution. Il y avait matière à faire un bon jeu à la hauteur de la réputation de Microprose, mais hélas un détail fiche tout par terre : le jeu a été programmé pour Windows. Pas Windows 95, non, le bon vieux Windows 3.1. Et quiconque a eu affaire à cette interface sait que Windows 3.1 et animation rapide sont incompatibles. Le résultat est tel qu'on l'imagine : sur les machines les plus en vogue à la fin de 1995 (486, petit Pentium), le jeu se traînait abominablement, même à la vitesse maximale. Aujourd'hui, sur une machine récente via VirtualPC, l'animation est meilleure, mais le rythme du jeu reste lent et risque de décevoir les adeptes du genre. De plus, aucun mode multi-joueurs ne semble avoir été prévu. «This Means War !» tient donc plus de la curiosité ratée que du jeu rafraichissant et innovateur.


titre Lancement

«This Means War !» fonctionne parfaitement sous VirtualPC + Windows 98.
Installez le jeu avec le fichier TMWSETUP.EXE. Allez ensuite dans le répertoire créé sur le disque dur virtuel, et lancez SETLANG.EXE pour changer la langue du jeu (anglais par défaut).



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure