Private Eye
Année
1996 (Sortie FR)
Développement
Développement
Création graphique
Distribution (Europe)
Systèmes
systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
766 votes


titre L'avis de Gameslover


Voilà un nouveau jeu qui devrait ravir les amateurs d'enquêtes, de polars et de détectives privés car ils vont pouvoir jouer le rôle d'un des plus célèbre d'entre eux : Philip Marlowe !!! Si vous ne le connaissez pas au travers des romans de Raymond Chandler je vous conseille de regarder les films (anciens j'admets) avec Bogart qui a joué son rôle à plusieurs reprises. En clair le jeu se base donc sur un des romans et en suit très précisément l'intrigue. Au début du jeu vous avez cependant le choix de suivre le roman à 100% ou d'essayer une variante. Néanmoins ne vous attendez pas à une variante véritablement variée si je puis dire, c'est plutôt de la poudre aux yeux destinée à pousser le jouer à recommencer le jeu car dans l'ensemble l'intrigue restera exactement la même, ce ne sont donc pas deux jeux différents mais le même présenté différemment qui vous seront proposés. A comprendre qu'en suivant l'intrigue du roman vous en saurez autant qu'en lisant le roman. En prenant la variante, vous aurez plus de détails sur certains indices, les énigmes seront plus corsées et parfois vous comprendrez mieux le pourquoi du comment, mais vous n'aurez nullement un autre scénario, il s'agira du scénario de base enrichi de plus de détails uniquement. Je vous laisse donc faire votre choix mais si je peux me permettre un conseil, commencez par suivre l'aventure de base et refaite le jeu ensuite avec la variante, ça vous permettra de mieux comprendre certains aspects qui seront restés flous, mais ne commencez pas par la variante car vous seriez un peu largués par moment et ce d'autant plus que les énigmes sont plus ardues. Une fois votre choix fait l'aventure peut donc commencer. De manière classique pour un polar, une jolie jeune femme entre dans votre bureau de privé typique et vous expose les faits. Déjà si vous ne connaissez pas Marlowe et son franc-parler ainsi que sa misogynie grandiose, vous allez être choqués. Personnellement je l'aime comme ça et c'est son personnage qui est comme ça alors tant mieux qu'ils ne l'aient pas changé mais il faut être prévenu si vous ne connaissez pas l'oiseau, surtout vous mesdames qui voudriez essayer ce jeu. Voilà donc comment commence ce titre qui ressemble très fortement à un polar, la femme vous explique que son frère a disparu et elle vous demande de le retrouver. Evidemment vous vous en doutez, tout ne sera pas aussi simple.

Comme vous pouvez donc le voir le scénario commence vraiment de manière très classique pour un polar. On est mis directement dans l'ambiance et c'est plutôt chouette je trouve. Maintenant je ne vous en dirais pas plus sur l'intrigue pour ne rien vous gâcher mais attendez-vous à beaucoup de rebondissements et de mystères derrière cette apparente banale disparition. Pour en rester encore au scénario, sachez que l'intrigue suit bien le roman donc ne vous étonnez pas que ça soit très linéaire, c'est normal, les choses s'enchainent naturellement les unes après les autres et la liberté d'action n'est pas vraiment présente, vous devez faire ce qu'il faut faire pour avancer et voilà sinon vous n'avancerez pas, c'est aussi simple que ça. Cependant ne vous en faîtes pas, le jeu est très facile, y'a pas à se prendre la tête sur des énigmes insolubles et on trouve toujours comment s'en sortir assez rapidement. Personnellement je ne suis jamais resté bloqué en tout cas, du moins avec l'intrigue originale, l'autre est plus tordue par moments mais rien d'insurmontable rassurez-vous. L'intrigue en elle-même est vraiment riche, c'est du grand polar, vous ne serez pas déçus !!! Au niveau de l'ambiance franchement je n'ai rien à redire, c'est magnifique, on se croirait vraiment dans les années 40, en gros le scénario et l'ambiance vont vraiment de paire, on aurait difficilement pu faire mieux je pense. La musique aussi joue un grand rôle dans cette ambiance, elle est superbe, bien typique, bien présente, pas trop, juste ce qu'il faut pour se laisser emporter dans le monde créer par les développeurs du jeu, une belle prouesse. Les voix en français rajoute encore plus à cette ambiance car elles sont vraiment bien interprétées. La voix du héros notamment est terrible, il faut l'entendre au moins une fois dans sa vie sinon on a raté quelque chose. Les autres personnages rencontrés ne sont pas en reste, franchement la qualité du titre n'est pas à prouver, elle est bien présente tout du long et ne vous laissera pas un mauvais souvenir. Par moments on croirait presque regarder un film, la mise en scène est vraiment très riche et bien retranscrite. Voilà donc tout ce que je peux vous dire sur le scénario, l'intrigue et la mise en scène générale du titre, passons maintenant aux détails plus techniques du jeu à proprement parler.

Pour commencer parlons graphismes. Je crois que les images présentes dans cette fiche sauront vous faire voir de belle manière comment s'illustre le jeu. C'est très "cartoon" un peu dans le style de «The Last Express» sans pour autant être identique. Mais bon comme vous le voyez c'est très beau, personnellement en tout cas j'affectionne tout particulièrement ce style graphique pour les décors et les personnages. En prime il s'accorde bien avec l'intrigue, c'est très agréable, je suis donc totalement convaincu par les graphismes de ce titre qui malgré son âge restent toujours très beaux et agréable à regarder. Comme je le disais précédemment, la mise en scène est très cinématographique ce qui est vraiment agréable et avec les graphismes proposés, ça colle super bien. Au niveau jouabilité le titre est très bien pensé. Déjà vous avez un carnet où le héros note tout, vous pouvez même revoir les scènes clé afin de vous rafraîchir la mémoire. Ce carnet sert en fait presque pour tout car vous y retrouverez aussi votre inventaire ainsi que les traditionnelles commandes pour charger, enregistrer et quitter votre partie. C'est donc grâce à lui que vous évoluerez dans le jeu. Pour vous déplacer vous avez simplement une carte qui vous indique les lieux que vous pouvez visiter. Parfois dans le jeu plusieurs choix s'offrent à vous mais pas de panique, vous devrez de toute manière tout faire pour arriver au bout de l'intrigue. Une jouabilité et une interface qui sont donc à mes yeux bien pensées et fonctionnelles. On ne demande rien d'autre. Au niveau sonore je vous en ai déjà parlé, voix en français de grande qualité, musique superbe qui colle parfaitement à l'ambiance. On peut déplorer par moment une mauvaise synchronisation des lèvres avec les voix mais c'est normal vu que ça a été pensé pour la version anglaise, rien de dramatique donc, on passe largement au-dessus et si ça dérange suffit de jouer à la version originale. Les bruitages sont riches également, bien présents, pas trop lourds, du bon boulot en somme. Par contre là où le jeu pêche un peu c'est au niveau de la durée de vie. Comme je vous le disais au début vous avez deux variantes donc on pense que vous allez refaire le titre. Parce que franchement c'est très court. Comptez 10h à tout casser pour le terminer la première fois sauf si vraiment vous avez des problèmes mais j'en doute. En refaisant la variante c'est à peine plus long, dommage, j'aurais aimé une intrigue qui me tienne plus en haleine mais ce n'est malheureusement pas le cas.

Voilà ce que je peux vous dire sur ce jeu. Vous n'aurez donc aucun problème pour en comprendre l'intrigue qui reste quand même assez ardue à suivre mais terriblement prenante quand on s'y met vraiment. Une excellente ambiance donc pour ce titre qui comporte de nombreuses qualités notamment de superbes graphismes, une musique magnifique et un scénario riche en rebondissements et mystères. Une belle enquête comme on les aime et qui se laisse savourer avec grand plaisir. Je vous souhaite donc de bien vous amuser avec ce nouveau titre dont vous me direz des nouvelles.

titre Une mise en scène Hypnotix

Déjà mis à contribution pour le jeu «Wetlands», le studio hypnotix, spécialisé dans les animations 3D et les effets dignes des techniques cinématographiques, a rempilé pour s'occuper des animations des personnages. Forts de leur succès, les graphistes de Michael Cayado ont ensuite adapté de nombreuses licences. Parmi leurs plus grands succès figurent «Might and Magic 7» et la série Deer Avenger, au début des années 2000.
C'est cette équipe pleine de ressources qui a également apporté son talent à la réalisation de «Sabrina, l'Apprentie Sorcière», en 1999.


titre Technique

Même s'il fonctionne sur des versions récentes de Windows, privilégiez le duo Virtual PC + Windows 98 pour faire fonctionner le jeu.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure