Project Nomad
Titre américain
Nomad
Année
1993 (Sortie FR)
Développement
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
713 votes


titre Scénario

Un vaisseau extra-terrestre a atterri en catastrophe à la surface de la planète Terre. Coup de chance, il fonctionne encore et possède un système de traduction universel. Vous avez été chargé de le piloter pour explorer des planètes et découvrir de nouvelles civilisations. Vous n'aurez pas eu à attendre trop longtemps : à peine en orbite, un certain Brin O'Keef vous demande de le rejoindre dans la résistance contre les Koros, une armée de robots qui cherche à anéantir toute forme de vie.


titre Présentation

«Project Nomad» fait un peu tache dans la ludographie de Papyrus, au milieu de leurs nombreux simulateurs de course automobile. Ce jeu d'exploration spatiale a été réalisé pour GameTek, qui semble vouloir se spécialiser dans le genre - pour le meilleur comme pour le pire - puisqu'ils publieront «Frontier : Elite II», «Frontier : First Encouter» et «Battlecruiser 3000AD». A sa sortie, justement, «Project Nomad» a parfois été comparé à «Frontier : Elite II», à tort, car il se rapproche plutôt des fabuleux «Starflight», «Starflight II» et «Star Control II». Les combats sont bien en 3D, mais ils sont relativement simplifiés : on contrôle un viseur, on sélectionne les cibles une par une et on tire. Si le vaisseau est trop endommagé, il y a toujours moyen de fuir. Cette partie n'offre pas un grand intérêt, Papyrus n'a d'ailleurs pas cherché à créer des objets très détaillés comme dans «IndyCar Racing». L'accent est mis sur la négociation et le commerce avec d'autres espèces, ainsi que l'exécution de diverses missions. Comme dans les trois jeux cités plus haut, les graphistes se sont amusés à inventer des créatures au physique pittoresque. Les commandes sont accessibles dans de petits menus assez clairs, et les dialogues se font à l'aide de mots-clés, ce qui permet de n'oublier aucun sujet important. «Project Nomad» n'a pas révolutionné le thème de l'exploration spatiale, il a quelques défauts ennuyeux (scènes intermédiaires impossibles à sauter, liberté d'exploration très relative) et il était sorti à peu près en même temps que «Frontier : Elite II» et «Wing Commander Privateer», qui ont davantage marqué les mémoires. Il mérite cependant un détour, pour peu que l'on accepte ses limites et que l'on ne cherche pas à conquérir l'univers ou à devenir un magnat du commerce intergalactique.


titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier NOMAD.EXE.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure