Total Mania
Titre américain
Total Mayhem
Année
1996 (Sortie US)
Genre
Développement
Création graphique
Distribution
Systèmes
systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
623 votes


titre Masters and Servants


L'idée que les esclaves puissent se révolter contre leurs maîtres a toujours nourri l'imaginaire des artistes, en littérature comme au cinéma ou a fortiori dans les scénarios de jeux Vidéo.
«Total Mania» reprend les rouages de jeux aussi célèbres que «Syndicate» ou «Crusader : No Remorse». Les machines ont servi les intérêts de Syndicats toujours plus puissants, qui ont fini par être dépassés par leurs Mechs. La colonisation de l'univers se fait sous la coupe impitoyable de ces machines, et l'extinction de la race humaine est proche.
Oui mais qui a inventé ces machines?
Si on peut créer des machines aussi puissantes, on peut mettre au point des technologies similaires pour les éliminer, non?
Et c'est ici qu'interviennent les Cyborgs, créatures mi-humaines et mi-mécaniques, qui deviennent le fer de lance de la Résistance ("le Mayhem").
Au cours de vingt missions, vous allez prendre le commandement d'escouades de deux à six mercenaires et donner la victoire à la Résistance. L'Humanité a besoin de Vous! Euh, non, elle a besoin de Toi!


titre Quel Gameplay


Entre STR et TPS votre coeur balance. «Total Mania» est un vrai jeu d'action dont les phases de shoot sont précédées de gestion de vos équipements.
Au démarrage du jeu, vous êtes au siége de votre Quartier-Général de la Résistance, et les portes métalliques ouvrent sur des salles où vous devez apprendre à bien préparer votre mission. En gros, cette phase de gestion prend 25% de votre temps de jeu pour les missions de départ, et plus la difficulté augmentera, plus ce temps s'allongera.
Avant votre première mission, vous recevez deux Cyborgs ayant une armure et un bouclier peu résistants (200 points), 400 points de force et pouvoir et 0 point d'expérience. Deux "bleus-bites" pour commencer, et un crédit de 1000 à dépenser pour les équiper avec un peu mieux que les armes standard.
Direction le "Robotics Labs" et "l'Armurerie" où vous allez choisir entre le laser et les médikits que votre porte-monnaie vous permet d'acheter. Attention, l'achat concerne l'escouade, et il faut répartir vos armes, munitions et médikits entre vos Cyborgs. Heureusement, pour la toute première mission, vous aurez peu de matos à répartir entre vos deux bleus.
Pour prendre la mesure de votre mission, direction "Briefing Room" où un écran présente les objectifs à atteindre.

Pour la première Mission, intitulée "Kapak", vous avez la map qui apparaît avec le lieu où se trouve le "stretch goal". Cette première mission vous explique que vous serez téléporté,e,s au Nord-ouest et qu'il faudra éliminer le Mech qui garde ce complexe ennemi. Le second objectif vous invite à rejoindre un bâtiment plus solidement défendu, et à vous emparer du minerai qu'exploite le Syndicat des Robots, et qui permet de fabriquer des Mechs et des armes.
Inutile de retourner dans le "Main Hall", et d'aller dans les "Quarters", cette dernière salle étant réservée aux dix slots de sauvegardes du jeu, vous pouvez cliquer sur la borne de téléportation vers Kapak.

A peine arrivé,e,s, un feu nourri de lasers vous surprend, et il faut éliminer ce premier ennemi: clic gauche pour verrouiller la cible, et clic droit sans lâcher le clic gauche pour déclencher le tir. Boum! Vous venez de réussir le tout premier objectif de cette mission.
Vous avez la map de la mission, et vous pouvez agrandir votre vue isométrique pour explorer les abords d'un bâtiment ou d'une cache. Pour aller d'un point à l'autre, vous cliquez, et l'ordre est donné aux deux hommes de se déplacer. Avec un peu d'entraînement, vous apprendrez à donner des ordres à un Cyborg (garder une entrée pendant que vous nettoyez un bâtiment, par exemple). Et sur votre route, vous pouvez tirer sur tout ce qui bouge (enfin, ne détruisez pas le minerai que vous devez récupérer pour les besoins de la Résistance!) et récupérer des Power-up en passant dessus (des lasers, munitions, batteries sans lesquelles vos hommes s'épuisent, médikits pour soigner vos blessures : n'oubliez pas que vos hommes ont des besoins mécaniques et biologiques !).
Vous pouvez terminer votre mission en nettoyant tous les bâtiments, en cherchant tous les commutateurs qui ouvrent les portes verrouillées, visiter tous les passages secrets...ou aller au plus vite et récupérer votre acier.
A la fin de la mission, si vos deux Cyborgs sont encore en vie, ils auront acquis des points d'expérience, des points d'armure, de bouclier et de Power, et à terme, finiront par changer de grade. Et votre score augmentera. Avec la mission suivante, vos crédits croissent également, et vous pourrez acquérir plus d'équipement. Un petit tour par les Quarters et une petite sauvegarde, pour ne pas avoir à refaire cette première mission à chaque fois.
Au cours des 20 missions, vous allez avoir des maps de plus en plus vastes, des ennemis variés et coriaces, et votre escouade finira par accueillir six Cyborgs.
Vous savez presque tout : l'escouade possède un inventaire in game et chaque Cyborg a des jauges de santé et de batteries à surveiller. Par contre, votre testeur a réalisé cet article sans manuel, et je n'ai pas trouvé le moyen de courir. Si quelqu'un trouve (ou possède le manuel), merci de laisser un petit mot sur l'onglet "Astuces".


titre Conclusion


La critique n'a pas été tendre avec «Total Mania», préférant son aîné «Crusader». Oui, le jeu est parfois brouillon, répétitif, et des bugs de caméra empêchent de réussir certains passages. Votre perso s'abrite derrière un mur, et l'ensemble disparaît alors que votre cyborg se fait canarder par un Mech invisible.
Le son est capricieux, et vous pouvez vous retrouver aléatoirement sans son, et à d'autres moments, une techno assourdissante vient se manifester. J'avoue ne pas avoir tout bien étudié dans le secteur des réglages, avant d'installer le jeu.
D'après les articles d'époque, le jeu donne le meilleur de lui-même en multijoueurs, que ce soit en "Deathmatch" ou en mode "capture the flag". Je n'ai pu tester le jeu multi, mais n'hésitez pas à nous faire partager cette expérience, de 2 à 6 joueurs apparemment.
En attendant, c'est un jeu qui a ses limites et ses défauts, mais qui, vingt ans après sa sortie (test fait en septembre 2016) mérite toute votre attention.
Yes, Sir!


titre Lancement et configuration

Prévu pour Win 95, ce jeu fonctionne très bien avec Virtual PC et Win 98. Par contre, ne fonctionne pas sous XP ni sous les OS récents. C'est donc un jeu qui va de plus être compliqué à faire tourner, sachant que Virtual PC ne fonctionne pas avec Win 8 et suivants.
Avant d'installer le jeu, vous allez devoir configurer le son et la vidéo, et cocher et décocher les options en fonction de votre propre carte son et de votre carte vidéo.Soyez patients et ne désespérez pas, le jeu peut tourner même sans 3D.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure