Deus
Titre provisoire
Deus Ex Machina
Année
1996 (Sortie FR)
Développement
Edition
Distribution en Italie
Distribution aux Etats-Unis
Systèmes
systeme




titre Un peu de géopolitique du XXII e siècle

Avez-vous joué au premier opus de Deus, «Robinson s Requiem», que certains énoncent comme le brouillon qui a devancé le chef-d'oeuvre ?

Faisons comme si vous arriviez sur cette page au détour d'un surf innocent, et débutons des explications simplistes.

A l'heure où Star Trek appartient à l'Histoire, les terriens ont mis au point des technologies qui favorisent l'exploration de mondes lointains. L'AWE (Alien World Exploration) est un consortium qui a réussi à imposer ses vues libérales sur la colonisation de ces mondes, et a pu s'emparer du pouvoir politique.

Dans ce contexte, la colonisation de ressources refoule les traditions et pousse des nostalgiques, des identitaires de la bonne vieille planète bleue à se regrouper dans des groupes terroristes pour renouer avec les valeurs oubliées.
Parmi ces associations criminelles, il y a les new Crusaders, sorte de chevaliers nostalgiques des temps jadis, du Moyen-Âge, qui ont réussi à s'emparer de la colonie d'Alcibiade, et y ont formé un camp retranché avec l'appui des indigènes extraterrestres.

C'est ici que vous intervenez : Oui, VOUS ! Trepliev I, redoutable soldat en vue à la première personne, qui avez permis à l'AWE de prendre le pouvoir international et intergalactique comme soldat d'élite ( corps des Robinsons).
Mais avec le retour à la paix, les employés de l'AWE ont été démobilisés jusqu'à l'arrivée de ces tensions terroristes.

L'AWE a créé un corps chargé de prendre la défense des intérêts économiques et sociaux, sécuritaires, des habitants de l'aire de sa domination : DEUS (contraction de "Defend Us" = défendez-nous !). Vous allez être parachuté sur la colonie d'Alcibiade, avec un gage de discrétion permis par un équipement léger : votre poing comme seule arme et le strict minimum en vivres et en médicaments. Fulguropoing !
Et vous allez nettoyer une vaste zone où grouillent les membres de cette milice des Crusaders, avec leurs cinq chefs redoutables dont le plus dangereux est Diogène 49 (un ancien Robinson que vous avez connu dans la précédente mission) et CyberFranck.

Il faudra ramener les preuves de succès de la mission si vous voulez empocher la rondelette somme de 10 millions de dollars, prix de la mort de ces cinq dangereux individus. Et trouver le moyen de rentrer. La routine au XXII e siècle !

titre Hé Rambo, on joue au docteur ?

Nettoyer une zone en mode "vue à la première personne" avec le canon (ou l'arc) qui dépasse devant soi, ça rappelle «Doom», ou en moins réussi la «Forteresse du Docteur Radiaki».
Si c'est comme çà, on a «Quake» qui est imbattable en 1996.

Ben non, Deus, c'est pas une resucée de ces FPS mythiques, c'est autre chose. Vous avez un mode "Arcade" qui s'apparente à un «Tomb Raider» mâtiné de Doom, et il vous suffira d'avaler de la nourriture et des médocs pour reprendre de la vie.
Ce mode Arcade peut donner la promesse d'aller au bout de l'aventure de façon plus rapide, avec la partie simulation en moins. Vous allez atterrir près d'une hutte où une sorte de guerrier du Néolithique vous montre son envie de ne pas vous offrir son hospitalité. Pas sympa les habitants d'Alcibiade !

La carte, accessible grâce au F1 du clavier ou grâce à votre interface avec votre souris, vous indique votre position, matérialisée par une petite flèche blanche. Après avoir tué à coups de poing votre ennemi, vous récupérez son couteau et il vous faudra apprendre à frapper, esquiver, lancer, en vous mesurant au suivant, armé cette fois d'une lance.
Les lieux traversés regorgent de nourriture, de champignons (pas toujours comestibles), de baies, de viandes à chasser ou à prélever sur les étalages des cuisines des lieux habités par vos ennemis.
De l'eau, des médicaments, des objets pour surmonter vos énigmes (des clés, des artefacts) vous accompagnent pendant cette version colorée à la sauce aventure.

Des dangers vous barrent la route : des lattes manquent sur des ponts suspendus, des serpents, des poisons, des éboulements, des tirs, de l'eau non potable, plus d'une vingtaine de raisons de mourir existent dans le jeu ! Et les slots de sauvegarde sont plus que nécessaires pour aller au bout de l'aventure, sachant que les ennemis deviennent de plus en plus coriaces, épaulés par des innovations technologiques dérobées aux scientifiques terriens de la colonie d'Alcibiade par les sbires des Crusaders.

En mode "normal" vous basculez dans la simulation : les ennemis et le déroulé de l'intrigue restent les mêmes. Mais vous allez devoir jouer au docteur et vous imposer une simulation de vie :
Les jauges (santé, faim, soif, sommeil) fluctuent et vous mettent en danger : se nourrir à bon escient, boire pour ne pas se déshydrater, y compris de l'eau non potable, quitte à se soigner ensuite, trouver un endroit sain pour dormir, voilà des préoccupations qui vous absorberont autant que de vous battre et de vous mettre à l'abri.

La température du corps vous indique comment vous vêtir, et vous allez trouver des vêtements tout au long de votre aventure ! Mais si vous avez de la fièvre, il faudra prendre de l'aspirine. Chaque blessure, matérialisée par des saignements sur votre corps (inventaire médical) imposera des bandages et du désinfectant. Et le scan de votre squelette permettra de déceler des fractures, que vous devrez réparer (sauf à devoir utiliser une scie chirurgicale pour sectionner un membre gangréné !).

Les combats sont dans ce mode presque secondaires, et l'on ne peut que vous encourager à souvent sauvegarder votre progression. Attention aussi aux rampants qui vous épient sournoisement, aux poisons qui croupissent partout où cela est possible, aux animaux marins qui vous attraperont le pied pendant que vous traversez un lac ou une rivière.

Le manuel ne sera jamais de trop pour vous expliquer quoi faire et surtout comment le faire, et certaines énigmes pourront vous déstabiliser en raison de l'étendue des zones à nettoyer.
N'oubliez pas enfin de réutiliser les accessoires que vous trouverez, y compris la peau des hommes-lézards, sans laquelle vous aurez du mal à résister au froid des montagnes où se terrent quelques chefs des Crusaders.

titre Conclusion

Un simulateur de vie en territoire hostile : une sorte de docteur Rambo qui joue à habiller Ken ou Big Jim entre deux faits héroïques. C'est comme cela que je résume Deus .
Mais la gestion des combats, avec certains gestes approximatifs, et des animations un peu hésitantes, c'est le point faible de ce jeu : L'IA est parfois ridicule (ces ennemis qui font des tours sur eux-mêmes avant de repartir en tournant le dos) et ces difficultés à tuer certaines créatures (les Yétis, les Hommes-Lézards) rendent le jeu compliqué à finir, comme si cette difficulté avait été imaginée pour augmenter artificiellement la durée de vie du jeu.
On pourra s'extasier des graphismes, des musiques, de la conception des niveaux, cela n'enlèvera pas non plus la lourdeur de la prise en main, avec un manuel riche à utiliser constamment pour contrôler ses faits et gestes. Mais avec l'apprentissage, ce jeu devient palpitant et addictif, faisant oublier les faiblesses de «Robinson s Requiem».
On aurait presque pu lui mettre un Abandonware d'Or si le jeu avait été un peu plus fluide à prendre en main !

titre Lancement

Jeu développé pour Dos, Win 3.1 et Win 95, il a disparu des circuits commerciaux au début des années 2000, avant de reparaître en 2009 sous l'égide de Dotemu et de GOG.
Votre humble testeur a utilisé la version automatique pour tester le jeu, mais les liens ont été retirés pour ne pas gêner la commercialisation toujours en vigueur chez GOG en novembre 2021.
Pour quelques euros, vous avez la possibilité de vous amuser avec les deux jeux de la saga, profitez-en !



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.

















Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure