Mortal Coil
Année
1995 (Sortie FR)
Développement
Edition
Distribution
Systèmes
systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
611 votes


titre Le scénario


«Mortal Coil» propose un scénario de science fiction qui nous plonge dans un avenir sombre et apocalyptique en l'an de grâce 2005. Dix années de plus qu'à sa date de sortie.
Les développeurs anglais de Crush! ont imaginé que le G7 avait mis en oeuvre une coopération secrète impliquant une gouvernance mondiale, avec une force de frappe appelée Mortal Coil.
Le terrorisme est devenu monnaie courante (là au moins, on pourra dire que les scénaristes ont eu du flair, six ans avant les attentats du World Trade Center) et cette recrudescence des attaques est le point de départ de l'intrigue.
L'un des agents du Mortal Coil, Candy Monroe, reçoit un appel urgent de sa hiérarchie alors qu'elle est sous la douche. Le temps de sauter dans son jean et de foncer vers la pizzeria qui tient lieu de vitrine pour dissimuler les installations de l'organisation, et Candy fait la connaissance avec sa nouvelle patronne et sa nouvelle mission. Apparemment, les terroristes ont pris position sur une île du Pacifique, et les marines qui ont été envoyés pour les déloger, ont été massacrés.
La mission est top secrète, mais ses objectifs vous sont dévoilés dès le briefing qui a lieu en hélicoptère: A la tête d'un commando de quatre personnes, vous allez détruire les terroristes, retrouver les Gi's qui ont été capturés, et trouver un moyen pour neutraliser un réacteur nucléaire, enfoui sous l'île, et qui semble avoir été programmé pour sauter dans un délai très court. En vérité, vous disposez de 60 minutes pour aller au bout de cette première mission, appelée Mission Satellite.
Peu à peu, vous allez apprendre la vérité: les terroristes sont des Aliens hyper coriaces, qui tentent d'envahir notre planète car, dans un futur encore plus lointain, ce sont les terriens qui envahissent leur monde. Donc pour désamorcer cette invasion, les petits bonshommes gris cherchent à nous neutraliser en intervenant dans le passé (en 2005 donc!).


titre Le gameplay

Le jeu va vous demander un réel apprentissage pour la maîtrise des commandes et de l'aspect tactique. Consulter le manuel ne sera pas du luxe, et il est même recommandé de vous l'imprimer pour mémoriser les principales touches et quelques éléments fondamentaux.
D'une façon générale, «Mortal Coil» est un FPS où vous incarnez un chef d'une équipe de quatre commandos. Vous incarnez Candy, mais en pressant la touche F2, F3 ou F4, vous pouvez prendre le commandement sous les traits de Dan, Dred ou Peech. Pour redonner le commandement à Candy, il suffit de presser la touche F1. Ce qu'il faut savoir, c'est que tous les objets, armes, munitions, cartes d'accès ou trousses de survie que vous ramassez, vont dans l'inventaire du chef de groupe. Avec un poil de maîtrise, vous pouvez faire tourner le commandement pour donner à chaque commando une trousse de survie ou des munitions. Et si vous perdez la vie, vous voyez une cinématique qui montre votre personnage en train de se transformer en cocon: une enveloppe de survie qui place le blessé en lieu sûr pour douze heures. Et le commandement échoit au second (Dan, s'il n'est pas mort entre temps).
Au cours du jeu, vous pouvez adopter des stratégies prédéfinies: devant une porte, une pression sur la touche C donne à votre escouade l'ordre de balancer des grenades et de faire irruption en ce lieu que vous supposez infesté d'aliens. Quand vous abordez une intersection, ou lorsque votre décor se subdivise en plusieurs zones, vous pouvez opter pour cette stratégie C ou X (avec des fusils d'assaut plutôt que des grenades, ce qui limite le gaspillage de munitions).
L'équipe peut s'engager dans de multiples dispositifs: en appuyant sur F5 (dos à dos), F6 (formation en V), F7 (ordre d'attaque par les flancs) et F8 (file indienne). Pour se regrouper, vous appuierez sur F9, F10 et F11 (en ordre serré, moyen et desserré).
Les flèches permettent de se déplacer, la touche 6 permet de mettre l'écran en vue à la première personne, les touches numériques de 0 à 8 permettent de sélectionner les diffèrentes armes et munitions ou équipements divers (le 1 correspond à l'arme personnelle de chaque membre: Candy possède une katana, Peech un coup de poing américain, Dan un couteau et Dred une matraque paralysante). Là aussi, il faudra se reporter au manuel.
Attention, si vous avez opté pour le niveau de difficulté supérieure (Dur à cuire), vous pouvez tirer sur vos partenaires et les blesser ( au contraire du niveau standard où les tirs amis ne comptent pas dans l'usure de vos combattants).
Avant chaque mission, vous pouvez vous entraîner et obtenir tous les renseignements au cours du briefing.
Au cours de vos missions, vos ennemis vont devenir de plus en plus précis, coriaces et nombreux. La clairière dans la jungle, où débute votre première mission, vous confrontera avec des Tirailleurs et des Zigzags, que vous abattrez avec des munitions standard sans trop de dommages.
En cours de mission, vous vous frotterez à des Harceleurs, qui attaquent en se déplaçant en spirale, ou à des boucliers, qui s'abritent derrière des défenses qui nécessitent toute votre puissance de feu.
Au cours du jeu, vous allez voir apparaître un bestiaire Shatarian de plus en plus sophistiqué, avec des Maîtres des Bombes, des Nymphes ou des Reines, et vous aurez à surmonter des pièges sournois déterminés par une IA diabolique.
Depuis le Pacifique jusqu'au désert du Nevada, à Tokyo, ou à bord d'une plate-forme spatiale, dans des environnements divers et variés, aquatiques, spatiaux ou en extérieurs, vous allez mener une guerre sans merci de votre quartier général de Mortal Coil à leur vaisseau amiral.


titre Un Tomb-like avant l'heure?

Lorsque «Mortal Coil» a débarqué sur PC, le jeu a été comparé à «Doom» et à «Space Hulk 2». Un FPS avec une pointe de stratégie en temps réel, dans des couloirs labyrinthiques contre un adversaire extraterrestre angoissant.
Le studio Crush! a mis en oeuvre un jeu assez bien ficelé, avec des cinématiques bavardes et riches pour faire avancer l'intrigue, et permettre aux joueurs de comprendre pourquoi les Shatarians cherchent à prendre le contrôle de la Planète Bleue.
La caméra et l'I.A. sont particulièrement bien gérées, avec des angles diffèrents, en vue à la première personne, ou en 3éme personne, ou encore en vue divisée en écrans pour les protagonistes du commando.
Les missions sont de plus en plus compliquées, avec des ennemis de plus en plus coriaces. Et il ne sera pas facile de venir à bout des sept missions que les développeurs ont imaginées pour vous.
En outre, vous aurez de petites énigmes à résoudre, des cartes d'accès à récupérer, des phases de conduite de véhicules, et par instants, on a l'impression de se retrouver dans un Tomb Raider-like, sorti un an avant le soft de Core Design.
A la croisée d'un FPS, d'un jeu de stratégie en temps réel et d'action, «Mortal Coil» inaugure ces jeux hybrides qui viennent réinventer le genre en 1995/2000.
C'est probablement là que réside sa plus grande originalité. Un jeu à essayer, et à recommencer pour le savourer.


titre Conclusion

A sa sortie, le jeu a décontenancé les testeurs de magazines: la traduction est médiocre (pour la phase d'installation, pas pour le jeu) et la longue cinématique d'introduction semble promettre ce jeu à une tirade vulgaire et mysogine. Mais en avançant dans le jeu, vous découvrirez que le propos des auteurs est de combattre les préjugés sexistes et de promouvoir Candy comme superhéroïne. Et si l'anglaise n'a pas eu l'honneur de la postérité, avec un jeu qui s'est bien vendu sans être un hit, peut-être a t-elle préparé la communauté de joueurs à la venue d'une autre anglaise: Lara Croft.
Si le jeu n'a pas eu le succès qu'il aurait pu (dû?) avoir, c'est probablement en raison de sa difficulté. Incontestablement, les anglais de Core Design ont su offrir un jeu très facile à prendre en main quelques mois seulement après. «Mortal Coil» est peut-être une des victimes collatérales du succès planétaire de «Tomb Raider» ?


titre Lancement

C'est un jeu DOS, à lancer dans DOSBox ou sous VirtualPC avec Windows 98. Au lancement du jeu, vous devrez configurer le jeu pour choisir le niveau de difficulté et la carte son.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure