Snowmobile Racing
Titre américain
Snowmobile Championship 2000
Année
1998 (Sortie FR)
Genre
Systèmes
systeme systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
610 votes


titre Présentation

«Snowmobile Racing» est au croisement d'un jeu de course et d'un jeu de sport. Il aurait également pu être classé parmi les jeux de simulation. Pour autant, aucune connaissance technique n'est mise en avant ni requise, et le manuel n'aborde aucun point technique, qui aurait dû intérésser les passionnés de ski-doo (ça c'est le vocable des états-uniens. Pour les québécois, c'est motoneige).
Ce n'est pas non plus un jeu de course, car s'il y a bien quatre circuits à découvrir, ils sont accessibles dès l'écran d'accueil. Pas de circuit "surprise" à débloquer ni de difficultés majeures à surmonter. Evidemment, il y a un mode Race où vous pourrez vous mesurer contre quatre autres pilotes. Mais le classement est accessoire, et vous n'aurez pas besoin d'être un pilote émérite et chevronné pour finir premier, y compris en mode "expert". Votre performance est mesurée en temps, il n'y a pas de réel classement. Pas de championnat non plus. Et encore moins de "replay" pour revoir votre course en vue à la troisième personne pour améliorer vos trajectoires. Les seuls et rares moments où vous apercevrez votre véhicule comme si vous étiez un spectateur, c'est lorsque vous vous croûtez contre une chicane, ou lorsque vous sortez de la piste.
Donc, par élimination, «Snowmobile Racing» est un jeu de sport. Pas de prise en main fastidieuse ni de pavé à lire de fond en comble pour assimiler les mécanismes du jeu.
Dès la page d'accueil, vous pouvez cliquer sur Race si vous vous sentez l'âme d'un warrior, ou sur Practice si vous êtes d'un naturel prudent et que vous désirez reconnaître votre parcours.
Avant de débuter, il vous faut choisir parmi cinq scooters, et comme il n'y a aucune explication pour les différencier, ni dans le manuel d'ailleurs, vous risquez de faire un choix en fonction de la couleur. J'ai longtemps choisi le violet, fun et stylé, et j'ai fini dernier en pensant que c'était normal, même en niveau débutant, de finir dernier. J'ai essayé le jaune (et franchement, je n'aurais jamais choisi cette couleur de jaune d'oeuf!) et j'ai tout cramé: les quatre adversaires ont mordu la glace, j'ai tout gagné!
Pour les côtés positifs, j'ai noté que la prise en main était d'une simplicité enfantine: trois flèches directionnelles (accélérer, tourner à droite ou à gauche). Pas de frein: il faut arrêter d'accélérer, et ça freine! La barre d'espace permet de placer une caméra dans votre dos, au plus près de l'action, et la touche S efface le chronomètre qui s'affiche sur l'écran.
Les effets sont réalistes: bruits de moteur (lorsqu'ils sont audibles, après l'arrêt de la musique qui ne tourne pas en boucle mais qui est programmée pour un passage) et projections de boue et de glace sur la caméra, placée juste derrière les chenilles de la roue arrière.
On ressent bien les accélérations sur la neige, et les sauts par-dessus les bosses, les courbes sur le lac gelé, tout ça est bien rendu.
Quatre circuits c'est maigrichon, mais ils combinent toutes les difficultés attendues sur ce genre de jeu: pentes escarpées, bosses à répétition, virages à 90°, boue, glace, sapins qu'ils faut éviter...le tout avec des paysages tour à tour ruraux, montagnards ou forestiers de toute beauté.
On regrettera que les parcours aient privilégié le territoire des Etats-Unis. L'inventeur du skidoo c'est tout de même le canadien Armand Bombardier, et un petit hommage avec un circuit dans la région de Winnipeg, c'eût été sympa. Ah mais j'oubliais: Bombardier, c'est aujourd'hui une marque canadienne de motoneiges, et le jeu est sponsorisé et financé par la marque etats-unienne Goat HighMark. D'ailleurs, dans la version qui améliorera le jeu, dès 1999 («Snowmobile Championship 2000» corrigera certains des défauts avec, notamment, d'autres circuits au Canada, en Allemagne ou au japon.
D'autre part, si les circuits viennent titiller notre imaginaire (Forêts du Maine, paysages ruraux de l'Iowa, lacs du Minnesota, parc du Yellowstone), ils restent mignons mais les paysages enneigés auraient tout autant pu être ceux des Ardennes ou des Vosges, et pourquoi pas ceux de ma Haute-Marne familière (avec moins de pentes escarpées par chez moi).
En résumé, pas de customisation, pas de championnat, pas de long apprentissage qui relève l'exigence y compris avec soi-même...on est loin des jeux de voitures qui pullulaient en 1998, de «Viper Racing» (mention spéciale aux courses proprement dites) à «Grand Prix Legends» (la simulation quasi parfaite) et en passant par «S.C.A.R.S.» pour l'aspect loufoque et créatif.
La jeune équipe de Second South Studios nous propose un soft qui surfe (tant pis pour le mauvais jeu de mot) sur l'air du temps. Les jeux de glisse sont appréciés par ces milliers de teenagers qui se gavent de musique speed et de jeux rock and roll, à l'image de «X Games Pro Boarder».


titre Conclusion

Un titre qui fait la part belle aux sensations et au fun. Côté réalisme, on n'est pas dans la simulation, mais plutôt dans le divertissement. La caméra suit le Skidoo/motoneige, et on se prend les effluves de boue et de neige, au plus près de l'action.
Ce titre, sorti en Amérique du Nord puis en Europe du Nord-Ouest (je n'ai pas trouvé trace de son édition en France), a le mérite de proposer un jeu de motoneige sur PC, à une époque où la Playstation allait s'affirmer comme le support incontournable pour ce type de jeux. Un an avant le hit Led Storm, le petit studio aux trois S (Second South Studios avait le mérite de proposer un jeu qui a donné une suite améliorée en 1999-2000 («Snowmobile Championship 2000», avec la même équipe d'une trentaine de personnes. Une réalisation nerveuse, fun et efficace au service des soirées d'hiver.
Ce jeu a également le mérite d'être l'un des premiers sur PC, consacrés à la motoneige. Juste avant 1998, le seul jeu qui avait mis en scène la motoneige en action, c'est «Tomb Raider 2» en 1997. Mais dix ans plus tôt, Coktel avait édité un jeu de course de motoneiges sobrement intitulé «Skidoo». La moto à chenillettes va ensuite inonder les bacs des supermarchés dans les années 2000: star des jeux de glisse, complice des héros de films d'action au cinéma, la motoneige version vidéoludique est peut-être née avec ce soft. Qu'attendez-vous pour l'essayer?


titre Trivia

Inventé à la fin des années 1950 par un canadien, le Skidoo (motoneige) a remplacé les traîneaux à chiens dans les régions arctiques et en Amérique du Nord. Véhicule de l'extrême, doté de skis sur les roues avant et de chenilles à l'arrière, c'est un véhicule idéal pour se déplacer sur les pistes enneigées et sur la glace.
Depuis les années 1970, la motoneige est devenue un phénomène attractif, au point de créer des courses. La plus célèbre d'entre elles est le Raid qui relie Winnipeg (Manitoba, Canada) à Saint-Paul (Minnesota, Etats-Unis). Plus de 500 miles de pistes avec des températures extrêmes.
Beaucoup de motoneigistes nord-américains aiment se promener (un skidoo coûte environ 10 000 $) pour occuper leurs loisirs. En 2011, près de 225 000 miles de sentiers balisés (soit 400 000 km) étaient recensés entre les Etats-Unis et le Canada!


titre Lancement

«Snowmobile Racing» a été prévu pour tourner sous Windows 95 et Windows 98. Le jeu s'installe également sans probléme sous XP. Et le jeu ne s'installe pas sous Win 7/64 bits, mais on peut y jouer (à condition de ne pas enregistrer les records obtenus sous cet OS). A chaque fois, il faut cocher l'option de la Carte 3D, après avoir cliqué sur Application dans le menu du CD.
L'image Disque est composée d'un fichier Cue et d'un fichier Bin: montez l'image sous Daemon Tools pour la lancer sur votre PC virtuel. Non testé sous Windows 8.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure