MechWarrior 2 : Mercenaries
Série
Année
1996 (Sortie US)
Genre
Développement
Edition
Systèmes
systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
600 votes


titre Présentation

Si on n'y jette qu'un coup d'oeil distrait, la boîte de «Mechwarrior 2 : Mercenaries» a tout l'air d'une extension pour «Mechwarrior 2». Pourtant, les avant-premières étaient très claires : c'est un jeu totalement indépendant, bien que basé sur le même univers et le même moteur. Et lui n'a pas eu droit à des retards à répétition, il est bien sorti à temps pour les fêtes de fin d'année 1996, soit un an et demi après son prédécesseur. Pour résumer grossièrement, «Mechwarrior 2 : Mercenaries» est à «Mechwarrior 2» ce que «Privateer» est à «Wing Commander II», sans l'exploration de l'univers. Ici, en effet, il n'est plus question de défendre l'honneur d'un clan, mais de travailler dans une entreprise de Mechs qui effectue des missions pour qui en a les moyens. En solo, «Mechwarrior 2 : Mercenaries» propose deux modes. Dans "mercenary", on est un simple pilote de Mech, les missions se succèdent, comme dans «Mechwarrior 2». Le mode "mercenary commander" est bien plus intéressant, car là on prend aussi en charge la gestion de l'entreprise. Il faut donc choisir une campagne parmi celles qui sont proposées. Une campagne, de difficulté variable, est composée de plusieurs missions, elles-même composées de plusieurs objectifs, qui rapportent chacun plus ou moins d'argent. Il faut également acheter ou revendre des Mechs, les réparer et les ré-armer entre deux missions. Autre source de dépense à ne pas négliger : les pilotes qui participent aux missions. Tous n'ont pas les mêmes exigences salariales, ni le même profil psychologique. Certains peuvent se révéler incompétents ou dangereux et vous coûter bien plus cher que prévu. En effet, perdre un pilote, c'est une chose, perdre aussi tout son équipement, c'en est une autre ! On peut aussi louer les services d'une entreprise de frappe aérospatiale, qui viendra s'occuper d'un adversaire coriace sur simple demande.

Les nouveautés de «Mechwarrior 2 : Mercenaries» ne se limitent pas à l'aspect économique, le moteur 3D a lui aussi bénéficié de quelques améliorations. Tout d'abord, les objets 3D, déjà superbes, sont maintenant ornés de textures diverses et variées. Les missions peuvent se dérouler de jour comme de nuit, avec différents types d'horizons, du brouillard... Les Mechs ennemis sont plus intelligents et moins faciles à feinter, et désormais, un robot dont une jambe est détruite s'effondre au lieu de rester debout. Pour le reste, on retrouve tout ce qui a fait le succès de «Mechwarrior 2» : les objets 3D détaillés, les multiples résolutions graphiques, les différents cockpits, et bien sûr le mode multijoueurs, qui accepte désormais les parties sur Internet. «Mechwarrior 2 : Mercenaries» est donc une suite de très bonne qualité, pas aussi connue que son aîné, mais tout aussi conseillée pour les fans de gros robots surarmés. C'est le dernier jeu édité par Activision avant qu'ils perdent la licence FASA, ce qui ne les empêchera pas de continuer sur ce créneau puisqu'il lanceront ensuite la série «Heavy Gear».


titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier INSTALL.EXE du répertoire DOS de l'image-disque. Après l'installation, allez dans le répertoire créé sur le disque dur virtuel et lancez MERCS.EXE.
SETSOUND.BAT permet de reconfigurer le son.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure