Buck Rogers : Countdown to Doomsday
Série
Année
1990 (Sortie FR)
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
249 votes


titre Toile de fond

Comment faire du neuf avec du vieux ? A cet adage vieux comme le jeu vidéo, S.S.I a parfaitement répondu. Mieux, il a su en faire une spécialité entre 1988 et 1992. Pourquoi entre ces deux dates ? Car l'entreprise américaine avait bâti un moteur de jeu célèbre appelé le Gold Box Engine développé pour la licence chèrement acquise de Donjons et Dragons. Avec «Pool of Radiance» (1988) et «Curse of the Azure Bonds» (1989), on obtient deux des plus grands succès de l'ordinateur 8 bits. Ne s'arrêtant pas en si bon chemin, S.S.I. multipliait les titres mais faisait peu varier le moteur de jeu. On note certes quelques progrès dans l'interface, les graphismes ou encore la difficulté et l'orientation vers plus de combats comme dans «Secrets of the Silver Blades», mais rien de franchement différent. En décrivant un jeu, on peut décrire tous les jeux de la licence. L'écran est divisé en trois : une partie consacrée aux personnages (leurs caractéristiques et santé), une aux textes abondants et enfin une à la zone d'action/graphismes qui est aussi la plus petite. Cette combinaison équilibrée était tout à fait acceptable à la fin des années 80 mais commençait à faire pâle figure par rapport à la concurrence en ce début des années 90. Pour faire du neuf avec du vieux et en parallèle de la franchise Donjons et Dragons, S.S.I. se lança dans la science-fiction. La chose n'était pas nouvelle : deux ans auparavant, elle avait sortie un jeu de stratégie particulièrement réussi : «Star Command». Cette fois cependant, il s'agissait de dupliquer les recettes du jeu de rôle classique appliqué à Buck Rogers. Si ce nom ne vous dit rien, sachez qu'il est le premier héros de l'espace et également le premier à jouer du pisto-laser.

titre Le jeu

Fidèle à sa tradition, S.S.I. a soigné ses recherches et le jeu colle parfaitement à l'univers de Buck Rogers, le jeu de rôle publié par T.S.R, l'éditeur de Donjons et Dragons. Au XXVème siècle, l'humanité a épuisé toutes les ressources dont elle disposait et le constat n'est guère flatteur : la Terre est ravagée et une guerre éclate entre une méga-corporation et les partisans d'une terre libre. Le héros, qui mène la révolte à la manière de Georges Washington, est Buck Rogers, un homme du XXème siècle arrivée par les accidents du hasard cinq siècles plus tard. Sans surprise, le jeu se fera sous forme d'équipes. A la place des traditionnelles caractéristiques de l'héroïc-fantasy, on a droit à des compétences. Ceci avait déjà été vu dans «Star Command». Pour le reste, l'ensemble est fidèle à ce que l'on peut attendre d'un jeu Gold Box.

titre Avis

«Buck Rogers : Countdown to Doomsday» est le premier des deux titres de SF de la franchise sorti sous Gold Box. Paru en 1990, il offrait une variation de ce que le joueur commençait à connaître par cœur avec la licence D&D. Sans être mauvais, il n'apporte pas grand chose au style. Il est à réserver en priorité aux curieux qui ont épuisé tous les charmes des jeux Gold Engine.

titre Lancement

Utilisez DOSBox et D-Fend Reloaded pour exécuter le jeu.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure