Grand Prix Manager
Titre provisoire
World Circuit Manager
Année
1995 (Sortie FR)
Genre
Edition
Distribution
Systèmes
systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
150 votes


titre A vous de gérer !

Lorsque «Grand Prix Manager» a débarqué dans les bacs, MicroProse était déjà le leader des simulations de Formule 1 avec la série Grand Prix.
Mais l'équipe du studio Edward Grabowski Communications, qui apparaît ici sous le nom "Edcom", venait ajouter un jeu de gestion où l'on vous immerge dans le milieu des coulisses, du PDG au mécanicien, du contrat sur les pièces détachées aux négociations salariales de votre pilote vedette, où c'est vous qui gérez tout, mais alors absolument tout. Gagner une course, remporter un championnat, ce n'est pas tant le pilote que la gestion qui fait la différence, et c'est à vous de le démontrer. A vous de gérer !

titre Un gameplay simple et intuitif

Le générique prend fin, le menu des options s'affiche. On va cliquer sur "Démarrer la partie". Pas de manuel sur les genoux, pas très habitué aux jeux de gestion, ce test va me faire galérer, je le sens !

Que nenni ! 

D'abord, le jeu est en français intégral, et vous pouvez cliquer sur l'aide en ligne, avec option "aide pour les débutants". Le temps de débuter, quoi !
Il est 21 heures, et je pense rapidement bailler aux corneilles, avoir les paupières qui s'alourdissent, et l'ennui faire planer sa menace. 
Détrompez-vous ! Non seulement je m'éclate, mais je suis les conseils au débutant que je suis et me prends au jeu.

Deux heures plus tard, je pense être familiarisé avec ce jeu, et j'en récapitule les fondements:
Vous êtes de retour en 1995, et la saison de Formule 1 est en train de reprendre. Vous devez choisir une des écuries existantes, avec les pilotes attitrés, et tout le staff technique, du PDG au responsable de l'atelier. Il faut dire que MicroProse a payé les droits qui lui permettent d'exploiter la licence officielle.
Comme vous débutez, essayez de commencer avec l'écurie Williams, et ses pilotes champions que sont  Damon Hill et David Coulthard (qui ont terminé aux seconde et troisième places du championnat du monde 1995, derrière Schumi sur Benetton, vive les moteurs Renault !)

Dès les premières minutes, vous allez vous plonger dans les coulisses de l'écurie, à revoir les prétentions salariales de vos pilotes et de vos cadres, à nouer des contrats pour les moteurs, les pièces détachées, les pneumatiques ou le carburant.
Vous bénéficiez de conseils avisés, y compris lors des réglages de vos bolides.
Vous pouvez ensuite passer à la course, soit en passant par les qualifications, soit en passant directement à la course. Attention, ce n'est pas la course elle-même qui importe : vous avez une vue aérienne du circuit, et les véhicules apparaissent sous la forme de points de couleurs. Vous pouvez accélérer la course grâce à un curseur situé en bas de l'écran à gauche. Et ce que je vous recommande, c'est d'essayer toutes les touches, tous les curseurs, afin d'apprendre ce gameplay aussi simple (en dépit des nombreuses commandes) qu'intuitif.
N'oubliez pas de tenir compte des conseils, de transmettre les bonnes directives et de prendre les bonnes décisions. Vous agissez en gestionnaire, comme vous le feriez avec un «SimCity» ou un Constructor, «Pizza Tycoon». Décidément, c'est vous qui gérez, et la presse se contentera de relayer les infos où les héros du jour sont les marionnettes reliées aux fils du destin. Vous êtes le destin. Et moi, je me suis régalé à tester ce jeu !

titre Conclusion

D'Interlagos à Adelaide, du Brésil à l'Australie, revivez la tout première saison de Formule 1 après la mort tragique d'Ayrton Senna (mai 1994).
Dans la réalité, le duel entre Hill et Schumacher a été plié par l'Allemand, qui a remporté 9 grands prix sur 17.
Mais vous pouvez changer le cours de l'histoire (j'ai vu Diniz, le débutant du Grand Prix d'Interlagos, remporter la première course ! ) et même permettre à Jean Alesi de devenir un champion d'anthologie, grâce à votre pouvoir de dire oui et votre pouvoir de défendre le non.
Dés la saison qui débute, vous pouvez aussi commencer à anticiper la saison 1996, et le jeu a été développé pour réaliser quarante saisons de 1995 à 2035 !
Pourquoi pas d'abandonware d'or, après toute cette avalanche de points positifs ?
Des sauvegardes pas toujours permises, et surtout, un manque de réalisme qui permet de remporter un championnat avec un pilote de second plan et une écurie de tacots. J'exagère à peine : on joue passionnément, mais pour simuler un Championnat du monde de Formule 1, il vaut mieux prendre «l'opus suivant» et s'essayer à une version corrigée et davantage réaliste. Personnellement, j'ai préféré découvrir cette catégorie avec la version première.

titre Lancement

Jeu prévu pour Windows 95. Vous pouvez le lancer sous Dosbox ou avec VPC et Windows 98. Non testé sous XP, mais il y a des chances que cela passe en mode de compatibilité "Win 95". Merci de nous le faire savoir, si vous testez le jeu sous cet OS.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.

  Informations diverses
    Médias
    Crédits
    Avis & Comments (0)
    Astuces (0)

    Screenshots (33)
    Covers (2)
    Scans disques (1)
    Publicités (1)

    Télécharger le jeu
Batjijo (Jeu VF), Dudujones (Scans boîte du jeu)









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure