X-Men : Children of the Atom
Année
1997 (Sortie US)
Genre
Développement
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.74


titre Introduction

"Nous sommes les enfants de l'atome, la radiation a engendré les mutants, ce qui tuera les humains nous rendra plus forts ?" Ah, les X-Men ! Je dois dire qu'après Spiderman, ces héros sont mes préférés dans l'univers Marvel. Il faut dire que Wolverine a la classe avec ses griffes d'adamantium, et les autres sont pas mal non plus. Durant les années 90, les X-Men ont fait l'objet de diverses adaptations en jeux vidéo sur pas mal de supports, et les résultats n'ont pas toujours été très heureux. C'étaient souvent des jeux d'action plateforme ou des beat them all qui comptaient surtout sur la popularité des comics pour se vendre, au détriment de la qualité. Par contre, la firme Capcom a frappé un grand coup en 1995 en sortant un jeu de combat, dans la même veine que «Street Fighter II», mettant en scène les X-Men. Ce jeu c'est «X-Men : Children of the Atom» et il est un des jeux qui ont marqué le début d'une collaboration vidéoludique fructueuse entre Capcom et Marvel.

titre 1) Le principe

Je vous vois arriver de loin là ! Vous allez me dire que X-Men Children of the Atom n'est qu'un copier/coller paresseux de «Street Fighter II» avec des personnages X-Men. Eh bien non justement. Il est vrai que ce X-Men est un jeu de versus fighting avec des commandes semblables à celles d'un Street Fighter, mais la comparaison s'arrête là. En effet, dans X-Men Children of the Atom, les combats sont beaucoup plus nerveux, la mobilité des personnages est décuplée, on fait des combos au sol et dans les airs, et surtout : les coups de base sont déjà sacrément costauds. Pour exemple, la sentinelle (le méchant robot de Trask Industries pour ceux qui ne le connaissent pas) lance une attaque à distance (un laser) lorsque vous pressez la commande poing fort. En tout cas, dans le déroulement du jeu, vous choisissez votre personnage parmi dix disponibles et vous en affrontez huit des autres avant de terminer par Magneto et son lieutenant, Juggernaut.

titre 2) La réalisation graphique et sonore

Pour avoir joué à toutes les versions de ce X-Men, je peux affirmer sans risque que sa version PC est techniquement la plus faible. Eh bien malgré cela, X-Men Children of the Atom reste un jeu de combat très impressionnant graphiquement. La 2D, bien qu'assez pixelisée, est tout de même parfaitement maîtrisée. Déjà, les persos sont très bien réalisés et bougent vraiment bien, on est bien loin des animations rigides de Super Street Fighter II Turbo. Mais tout cela n'est rien, ABSOLUMENT rien, à côté des décors. Ils sont assez vastes (en effet sur certains d'entre eux, le combat se fait en même temps qu'un grand déplacement à travers le décor), et surtout bourrés d'animations très réussies. Pour ce qui est du son, c'est juste énorme là aussi. Les bruitages et voix digitalisées sont tout à fait convaincants, quant aux musiques, elles collent parfaitement à l'action et rappellent les morceaux de bravoure de la série des années 90, dont le jeu s'inspire.

titre 3) La jouabilité et la durée de vie

À la base, le système de coups de base et de coups spéciaux de ce X-Men est le même que celui de la saga Street Fighter. Il y a donc trois coups de poing et trois coups de pied de puissance variable. Il y a également un système de commandes bien précises pour lancer les coups spéciaux ainsi qu'un super coup spécial qu'on recharge avec une jauge de puissance. Mais, comme dit plus haut, certains coups de base s'apparentent déjà à des coups spéciaux. Et en plus, ce ne sont pas tant les coups spéciaux qui assurent la victoire, mais la maîtrise d'enchaînement de coups de base et de coups spéciaux pour faire des combos au sol et dans les airs. Sur ce point, laissez moi vous dire une chose : NON D'UN CHIEN QU'EST-CE QUE C'EST DUR ! En effet, bien que les commandes répondent bien au clavier, c'est très ardu de sortir les enchaînements, et votre adversaire, lui, n'a pas ce problème. Parlons en d'ailleurs de l'IA... Elle sera assez facile à allonger dans les premiers combats. Par contre, lorsque que vous arriverez contre Juggernaut, même en facile, vous allez vraiment souffrir ! Et ce n'est absolument rien face à Magneto. Ce qui est assez regrettable avec ce X-Men, c'est qu'à part le mode arcade et le mode deux joueurs, ben y a rien. Du coup le gros de la durée de vie repose sur votre patience à accepter de faire et refaire le mode arcade pour réussir enfin à le finir, malgré son horrible difficulté. Personnellement j'ai pas tenu très longtemps.

titre Conclusion

Inutile de le nier : «X-Men : Children of the Atom» est un jeu de combat old-school très exigeant. Tellement exigeant que beaucoup d'amateurs de jeux de combat ont dû se casser les dents dessus. C'est bien dommage, car même si cette adaptation PC est la version la plus faible, techniquement, de ce X-Men, elle n'en reste pas moins un jeu de combat très impressionnant.

titre Anecdote intéressante

Lorsque «X-Men : Children of the Atom» a été adapté de la borne d'arcade à la PlayStation, un build inédit du jeu a été codé pour cette adaptation. On aurait donc pu croire que la version PC de ce X-Men aurait été une conversion du build PlayStation. Eh bien il n'en est rien : le build PC du jeu est très proche du build arcade. Tellement proche que le menu option de la version PC ressemble à s'y méprendre au menu Config de la borne d'arcade.

titre Technique

Montez l'image CD dans DOSBox et tapez install pour démarrer l'installation du jeu. L'installation et le lancement de ce jeu sont un peu délicats.

a) Lors de l'installation, choisissez la version 16Mb ram et n'installez pas la fonction UNIVBE (c'est un truc qui risque de faire bugger DOSBox et le jeu) ensuite suivez le reste de l'installation ainsi que la config de la carte son.

b) Au premier démarrage d'X-Men, votre DOSBox va faire un "bip" et le jeu va vous proposer d'analyser l'écran avec un programme obsolète appelé "Scitech Display Doctor". Vous pouvez sauter cette analyse en faisant Echap et c'est ce que vous conseille grandement de faire, car ce programme risque de mettre votre écran à rude épreuve (ils conseillent même d'éteindre l'écran pendant les tests pour éviter de l'abîmer, c'est dire).

titre Les commandes

Elle peuvent être modifiées dans le menu option, mais je vous conseille grandement d'utiliser un programme pour les lancer depuis un gamepad (comme le mapper de DOSBox), car ce jeu là au clavier, c'est vraiment la crise de nerf...

Joueur 1 :
F1 : start
A : gauche
D : droite
W : haut
S : bas
T, Y, U : coups de poing
G, H, J : coups de pied

Joueur 2 :
F2 : start
Flèche gauche : gauche
Flèche droite : droite
Flèche haut : haut
Flèche bas : bas
Insert, Home, Page Up : coups de poing
Delete, End, Page Down : coups de pied

Espace : pause
F5 : baisser le volume des bruitages
F6 : augmenter le volume des bruitages
F7 : baisser le volume de la musique
F8 : augmenter le volume de la musique
F10 : accéder au mode option (en mode cinématique)
Echap : revenir au mode cinématique (en cours de partie), quitter au DOS (en mode cinématique)



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.










Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure