Toy Story 2 : Buzz l'Eclair à la rescousse
Titre anglais
Toy Story 2 - Action game
Titre allemand
Toy Story 2 - Action-Spiel
Année
1999 (Sortie US)
Développement
Systèmes
systeme systeme systeme systeme systeme systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
85 votes


titre "Il n'y a pas de temps à perdre !"

C'est en novembre 1999 que Toy Story 2 paraît sur les grands écrans du monde entier. Cette suite de l'innovant Toy Story, film d'animation sorti quatre ans plus tôt et produit par le duo Disney-Pixar, qui en cet été 2019 vient de sortir l'ultime opus de la saga, ne tarde pas à se voir doté d'une adaptation vidéoludique. Développé par Traveller s Tales, studio qui s'était occupé de l'adaptation du premier épisode des aventures des jouets d'Andy, le jeu aura droit à une sortie aux États-Unis en tandem avec le film qu'il adapte sur PlayStation, Nintendo 64, Windows, et Mac. L'an 2000 verra l'arrivée du jeu en Europe, accompagné d'un portage sur la Dreamcast. Tandis que le premier film se terminait sur une joyeuse note de réconciliation entre Buzz et Woody, ayant rejoint leur propriétaire Andy, l'intrigue de Toy Story 2 démarre par le vol du cowboy, subtilisé par le collectionneur Al lors d'un vide-grenier tenu par la mère d'Andy. Buzz et les autres jouets décident alors de mettre en place une équipe pour aller secourir leur ami, prisonnier de la Ferme aux Jouets. Buzz doit traverser la ville avec ses camarades Bayonne, le cochon-tirelire, Rex le dinosaure, Monsieur Patate la patate, et bien d'autres jouets, au travers de quinze niveaux intégralement modélisés en 3D, depuis la maison de Andy jusqu'à l'affrontement final à l'aéroport, où le garçon-vacher est retenu prisonnier. Fidèle à l’œuvre originale dans sa progression, le jeu est même parsemé d'extraits du film diffusés en introduction des niveaux.

titre "J'ai un laser et je sais m'en servir !"

La formule du jeu consiste en cinq zones de deux niveaux d'exploration où il faudra récupérer des jetons Pizza Planet suivis d'un niveau de boss à vaincre. L'obtention des jetons permet de débloquer le niveau de boss de la zone et tous les jetons du jeu doivent être obtenus afin de pouvoir affronter les vils jouets d'Al durant l'affrontement final. Dans chaque niveau, le joueur gagne un jeton Pizza Planet s'il récupère cinquante pièces et les donne à Bayonne, s'il vient à bout du mini-boss du niveau, s'il trouve le jeton-mystère, s'il gagne la course du niveau, et s'il ramène les cinq jouets perdus à leur camarade, comme les moutons à la bergère, les petits soldats au capitaine, ou encore les extraterrestres à leur vaisseau. Mais dans certains niveaux, tous les jetons ne peuvent pas être obtenus en une fois ! Ce qui fera la signature des jeux LEGO développés par Traveller s Tales par la suite avec le déblocage de personnages aux pouvoirs différents, se fait ici avec Monsieur Patate, que Buzz peut aider à retrouver des morceaux de son corps qu'il a perdus. Pour le remercier, la patate au chapeau et moustache lui donnera un équipement de ranger de l'espace, que Buzz peut utiliser pour atteindre des jetons autrement impossibles à obtenir. Une fois débloqués, ces équipements peuvent être utilisés dans les niveaux précédents pour permettre de les compléter. Les jetons peuvent être récupérés à l'aide des multiples compétences de Buzz l'Éclair, qui peut sauter, tournoyer, tirer des lasers, et tomber avec panache (ou sans) ! Il peut d'ailleurs alterner entre vue à la troisième personne et vue subjective afin de viser avec plus de précision ou observer l'environnement, pour pister les jetons prisés. Boutons, interrupteurs, et autres vilenies se mettront en travers de la route du ranger, dans des niveaux où l'enjeu des plates-formes est généralement un élément déterminant soit vertical, comme pour l'arbre du quartier, les ascenseurs, le terminal; soit horizontal, comme pour la maison de Andy, celle de Al, ou la ferme au jouet; ou une combinaison des deux, notamment pour le spatioport et le tarmac. Dans tous les cas, la démesure est de mise pour le sauveteur, car tous les décors sont à échelle humaine, et le jouet s'y trouve rétréci. Ainsi le ranger aura besoin de sauter de la corde à linge des voisins pour rebondir sur le capot de leur voiture dans le jardin afin de récupérer un précieux jeton en lévitation (encore un coup de Papi Pépite). Certaines erreurs, comme la chute dans les cages d'ascenseur, peuvent provoquer moult rage envers ce contenu vidéoludique, mais Rex (qui je le rappelle, a lu le guide du jeu dans le film), sera là pour aider Buzz tout au long de sa quête, de chez Andy à l'aéroport, en passant par le combat contre Zurg.

titre "Excellent travail ranger !"

Et il faut dire que tout cela se marie à merveille, dans une adaptation de film réussie. C'est vrai, les décors ne renvoient pas directement au film. Mais retrouver ses personnages, y compris certains ennemis, est particulièrement plaisant. La bande-son du jeu, spectaculaire, est une création d'Andy Blythe et Marten Joustra, qui avaient déjà signé la bande-son du jeu «1001 Pattes» un an plus tôt et signeront celle de «Crash Bandicoot : la vengeance de Cortex», deux ans plus tard. Accompagnés de la chanson phare de la série de films comme musique du menu principal, l'on retrouvera volontiers l'ambiance de l'aventure cinématographique. Même si le jeu est facile, il est vrai, Jon Burton, programmeur du jeu qui deviendra réalisateur et directeur artistique de la plupart des jeux LEGO s'en sort bien. La difficulté se trouve davantage dans la position des plates-formes parfois difficiles à atteindre sans raison, tare que conserveront les jeux LEGO plus tard. La constance est de mise dans ce domaine, mais le public, jeune, l'est aussi. Joel Goodsell, lead designer (de Disney Interactive) sur ce jeu, travaillera à nouveau avec le ranger de l'espace, dans Les Aventures de Buzz l'Éclair, adaptation de la série éponyme, et, outre des jeux Bob l'éponge, a dernièrement été lead designer sur Marvel's Spider-Man, sorti en 2018.

titre Conclusion

Tandis que le jeu Toy Story nous empêchait de contrôler le ranger, il a dans ce deuxième opus le monopole du joueur, et ce n'est pas désagréable, bien au contraire ! On regrettera de ne pas reconnaître les décors principaux du film mais l'on peut considérer le jeu comme un complément à son matériau d'origine, moins adulte que sur le grand écran, Toy Story 2 : Buzz l'Éclair à la rescousse trouve son public dans l'enfance, comme lorsque je le découvris moi-même avec ce jeu de plate-formes 3D. Plongé dans l'aventure dès la première seconde, pas besoin de tutoriel. Les petits sont projetés au contrôle du plus grand des jouets, et il n'a pas besoin de présentation. Tous connaissent son nom : Buzz l'Éclair, ranger de l'espace !

titre Lancement

Pour lancer ce jeu sous émulateur, il faudra utiliser Win 98 ou XP avec PCEM par exemple. Mais l'équipe technique vous a concocté une version automatisée qui fonctionne sur les OS modernes. Amusez-vous bien !



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.

  Informations diverses
    Médias
    Crédits
    Avis & Comments (0)
    Astuces (0)
    Solution du jeu

    Screenshots (44)

    Télécharger le jeu
    Télécharger le manuel
Asylum (Version automatique), Clivelaw (Commentaire et Screenshots), The Uploader (Version automatique)









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure