Chronicles of the Sword
Année
1996 (Sortie FR)
Développement
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.74


titre A King to Be - Come His Age

Chronicles of the Sword est un jeu d'aventures édité par
Psygnosis et réalisé par Synthetic Dimensions sorti
en 1996 sur PC et Playstation. Le scénario est inspiré par la légende arthurienne, vous y jouez le rôle de Gauvain, un jeune homme tout juste adoubé Chevalier de la Table Ronde par le Roi Arthur en personne. Malheureusement, pendant la Cérémonie, quelqu'un a tranché la gorge du prêtre à l'intérieur de l'église. Lancelot, votre mentor, vous envoie rencontrer Merlin, le puissant enchanteur, qui vit, bien caché dans l'une des tours de Camelot. Merlin n'est pas ici le magicien débonnaire tel qu'on le présente habituellement mais un personnage extrêmement redoutable, très peu patient capable de vous réduire en tas de poussière sous le coup de la colère. Après des recherches difficiles, vous rencontrerez l'enchanteur qui désigne, comme auteur de l'assassinat du prêtre, Morgane, la fée maléfique, elle aussi résidente du château. Il vous enjoint de mettre fin à ses méfaits.

titre Sorcerer - Sword in Stone

Et vous voilà parti par monts et par vaux à travers le royaume pour accomplir votre mission. Vous traversez des décors en 3D précalculés, salués à la sortie comme très réussis. Malheureusement, ils ont très mal vieilli, bien plus que ceux des jeux en 2D. L'une de vos occupations favorites consistera à arpenter de long en large les écrans d'un train de sénateur, ce qui ôte du dynamisme à l'aventure.

À certains moments, vous devrez combiner des objets comme, par exemple, quand le besoin de lumière se fera ressentir. Des torches et des bougies éclairent toutes les salles du château, vous ne pourrez cependant utiliser qu'une seule bougie, bien précise, laquelle il ne sera possible d'allumer qu'avec un seul feu. Ces deux conditions ne s'avéreront pas suffisantes, car vous ne pourrez porter la bougie à main nue, il vous faudra une lanterne. Vous finirez par la découvrir bien cachée dans un coin du décor. Attention, si vous mettez la bougie non allumée dans la lanterne, vous êtes coincé car vous ne pouvez pas enlever la chandelle de son support et il est devenu impossible de l'enflammer !

Manier un objet demande un certain apprentissage, il faut d'abord sélectionner l'objet dans l'inventaire puis cliquer avec le bouton droit sur l'endroit où vous souhaitez l'utiliser. Plusieurs essais se révèlent parfois nécessaires avant d'obtenir la réponse désirée. Pour les déplacements d'un lieu à un autre, promenez la souris à l'écran jusqu'à ce qu'elle se transforme en une paire de pieds. Le système fonctionne bien sauf pour certains escaliers qui requièrent un endroit précis et très petit pour déclencher le droit de monter ou descendre. Il en est de même pour certains objets pour lesquels il faut balayer la scène à la recherche du pixel révélateur. Tout n'est pas mauvais dans le jeu, les voix, par exemple, jouées par des acteurs professionnels, ou la musique, sympathique mais très répétitive.

Le but de l'aventure est simple : empêcher Morgane de nuire. En général, le processus se déroule de la manière suivante: vous rencontrez un personnage qui vous envoie chercher quelque chose. Lorsque vous l'aurez déniché et rapporté, il vous désignera un autre personnage à visiter, qui vous expédiera à son tour pour fouiller les décors pixel par pixel afin d'y trouver un nouvel item. Parfois, des combats à l'épée totalement régis par le hasard interrompront vos quêtes. Vous l'aurez compris, l'aventure ne soulève pas l'enthousiasme, une constatation étonnante à propos de Synthetic Dimensions, auteur, quand même, de «Legends of Valour», un très bon jeu de rôle.

titre Excalibur - Sword of the kings

Si vous êtes à la recherche d'aventures ludiques s'inspirant du mythe arthurien, vous essaierez Lancelot (Level 9 en 1988), un jeu textuel qui, à travers l'histoire du preux chevalier, parcourt tout le mythe de la Table Ronde. «Arthur : The Quest for Excalibur» (Infocom, 1989) est une autre aventure textuelle accompagnée de graphisme qui vous entraînera à la suite d'Arthur dans sa quête de l'épée Excalibur. « Conquests of Camelot», ce jeu d'aventure animée de Sierra en 1990 raconte l'errance du Roi Arthur sur les traces du Saint Graal. Quelques jeux de stratégie se sont aussi inspirés du mythe arthurien comme «Spirit of Excalibur». Développé par Synergistic Software et édité par Virgin Games en 1990, ce titre vous propose de rétablir la grandeur de Camelot après la mort d'Arthur. Cet opus sera suivi, en 1991, par «Vengeance of Excalibur» quand la splendeur de Camelot brille à nouveau, hélas menacé par un démon issu de la sorcellerie de Mordred et de Morgane.

Le jeu fonctionne très bien avec DOSBox pour peu que vous laissiez le CD monté pendant toute la durée de votre partie.

Fabrice Debaque (Merci à Grave Digger pour les titres des chapitres)



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.











Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure