Worms Armageddon
Série
Année
1999 (Sortie )
Développement
Édition
Ré-édition budget
Systèmes
systeme




titre Introduction

"Alors, les sales gosses, on aime ça écraser les vers de terre, hein ? Mais si vous jouiez à «Worms», vous y réfléchiriez à deux fois avant de les martyriser !"

On peut le dire, nos petits «Worms» ont fait partie des stars incontestées des années 90. Il faut dire que le principe de jeu au tour-par-tour les mettant en scène, à mi chemin entre «Cannon Fodder» et «Lemmings», était vraiment accrocheur. Le premier opus de cette saga, sorti en 1994, développé par Team 17 et édité par Ocean Software, a été un carton juste incroyable. Sa suite, toujours développée par Team 17, mais éditée par Microprose, a transformé l'essai en 1998 en améliorant grandement la partie technique et les règles, tout en conservant ce qui faisait le sel du premier épisode. Bon, vous connaissez le dicton : jamais deux sans trois. Et c'est donc en 1999 que sort le jeu qui nous interesse : «Worms Armageddon». Team 17 est toujours au développement et Microprose rempile à l'édition. Sachez-le déjà, cet opus est un des meilleurs, voire LE meilleur, de toute la saga «Worms».

titre 1) Le Principe

A-t-on vraiment besoin de présenter le principe de «Worms Armageddon» ? Si l'un d'entre vous me dit que cela ne lui parle pas, je vais le prier de sortir de son bunker et d'aller prendre un peu l'air ! Non, sans rire, «Worms Armageddon» reprend le principe de ses aînés, mais en améliorant encore la formule sans toutefois la dénaturer. Il s'agit donc d'un jeu d'artillerie au tour-par-tour où vous dirigez une équipe de vers de terre armés comme des soldats. Le jeu a une forte dimesion cartoon. En effet, outre des armes dites sérieuses comme le bazooka, la grenade ou encore le fusil à pompe, vos vers utiliseront aussi des trucs plus insolites comme des moutons, une batte de baseball, des bananes explosives etc. «Worms Armageddon» est très proche au niveau technique de «Worms 2», par contre, contrairement à celui-ci, il propose plus de contenu. En effet, en plus du système de parties contre l'ordi ou contre un autre joueur, il y a aussi des modes inédits comme le mode mission ou le mode match à mort.

titre 2) La Réalisation graphique et sonore

D'un point de vue technique, «Worms 2» était déjà excellent. Il était en effet beau et parfaitement lisible. Un an plus tard, ce moteur graphique à succès n'a que très peu évolué. Il s'agit donc d'un moteur où les vers et l'environnement sont en 2D. Petite précision rigolote sur l'aspect graphique des vers : ils ont des mains, mais pas de bras, cela fait un écho à «Rayman» d'Ubi Soft. Pour ma part, je ne suis pas dérangé par le fait que le style graphique de «Worms 2» soit conservé pour cette suite. En effet, de cette manière, on n'est pas obligé d'avoir un monstre de puissance pour faire tourner ce jeu, et c'est quand même tout à fait joli. D'un point de vue sonore, c'est juste excellent. Les musiques sont certes un peu discrètes, mais les répliques des vers sont juste énormes. En plus, il y a beaucoup plus de modèles de répliques pour nos chers vers dans les options de personnalisation d'équipe. Enfin, pour ce qui est des bruitages, c'est équivalent à «Worms 2», donc tout à fait satisfaisant.

titre 3) La Jouabilité et la Durée de vie

Doit-on vraiment commenter la jouabilité de «Worms Armageddon» ? De mon point de vue, ça se passe de commentaire, car ce troisième opus est encore meilleur de ce côté-là que son aîné. Mais j'estime quand même avoir à expliquer ce qui fait de «Worms Armageddon» une tuerie dans le bon sens du terme. On va éviter de s'égarer : «Worms Armageddon», c'est un système de commandes ultra bien pensé, c'est aussi une pléthore d'armes différentes permettant des approches très variées pour les combats, et c'est enfin un gameplay fun et facile à prendre en main mais très technique à maîtriser (qui a parlé de l'effet du vent sur les obus de bazooka ?). Pour ce qui est de la durée de vie, c'est juste excellent. Rien que les nombreuses parties délirantes entre amis justifient l'acquisition de ce jeu. Et si cela ne vous suffit pas, il y a les modes solo additionnels assez amusants mais nécessitant une bonne connaissance du jeu. En plus, les possibilités de personnalisation de votre équipe de vers sont immenses.

titre Conclusion

«Worms Armageddon» porte bien son nom. Il s'agit en effet d'un véritable Armageddon du jeu vidéo, dans le bon sens du terme. Ses deux aînés avaient déjà placé la barre très haut, et ce jeu a réussi à aller encore plus loin. certains mauvais esprits diront qu'il est trop proche de «Worms 2», mais pour ma part je le considère comme une excellente suite. Surtout qu'il a été développé en un temps record. Les gars de Team 17 peuvent être fiers de leur travail, car ils nous ont pondu un chef-d'oeuvre qui mérite tout à fait son Abandonware d'Or.

titre Anecdote intéressante

Dans l'arsenal de nos vers, il y a une arme surpuissante appelée la sainte grenade. cette arme est en fait un clin d'oeil à un film que les plus jeunes d'entre nous ne doivent pas connaître : Sacré Graal des Monty Python. On sent cela comme une volonté de la part de Team 17 de donner à leur jeu le même humour décapant que celui du film.

titre Technique

Jeu testé avec succès sur PCem avec Windows 98. Toutefois il n'est pas abandonware, nous ne pouvons donc pas le distribuer, vous le trouverez sur GOG.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.

















Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure