Sword of the Samurai
Année
1989 (Sortie )
Développement
Édition
Systèmes
systeme




titre Ça, c'est du lourd

Bienvenue dans le monde impitoyable des samouraïs !
En 1989, Microprose sortait un jeu complet lorgnant sur plusieurs styles à la manière d'«Iron Lord». La chose n'était pas rare en ce temps là où les genres de jeu n'étaient pas codifiés. Parler de Sword of the Samourai, c'est évoquer un jeu d'aventure, un jeu de stratégie et d'action.

On pourrait citer deux sources d'influence majeures à ce titre. La première est sans doute «Defender of the Crown». Les séquences de jeu arcade comme les combats au sabre font pâle figure par rapport aux jeux de la fin des années 80 mais on retrouve l'idée principale. Vous êtes un seigneur local qui va devoir gravir les échelons du pouvoir jusqu'à devenir Daimyo, le suzerain du japon.
La seconde source d'inspiration est une mini-série télévisée qui a scotchée l'Amérique devant son petit écran : il s'agit de Shogun. La série décrivait l'arrivée imprévue d'un anglais au Japon et tous les malentendus culturels qui s'en suivaient jusqu'à son improbable accession à des postes à responsabilité. Il s'agissait d'une version romancée d'un fait historique mais qui fascina les U.S.A. en plein déclin face à l'ascension économique temporaire japonaise.

Mélangez les deux, ajoutez un zeste de «Pirates !» et le tour est joué !

Les premiers éléments du jeu consistent à choisir où vous démarrerez votre aventure et quel sera la caractéristique principale de votre dynastie (êtes-vous expert dans l'art de gérer vos troupes par exemple ?). Une fois cela réalisé, il vous faudra trouver une compagne pour perpétuer votre nom. Votre but ultime est de vous élever dans la hiérarchie et il vous revient d'en choisir la voie : allez-vous conduire des actions honorables ou pratiquer l'assassinat histoire de faire place nette ? Comment allez-vous vous étendre ?

Vos concurrents seront eux aussi aux aguets et n'hésiteront pas à vous attaquer dans votre château. Dans ce cas, un mini-jeu de combat tactique se met en place. Disons-le tout net, c'est la partie la moins intéressante et la moins manoeuvrable du jeu. On aurait préféré une option pour résoudre les combats de manière automatique, mais cela n'est pas possible. Les graphismes et le gameplay ont souffert du poids des ans mais l'ensemble reste harmonieux, bien servi par une bande son. Bien avant «Total War : Shogun», Microprose explorait un jeu protéiforme réussi mais qui ne resta pas pourtant dans les mémoires européennes. C'est dommage car il est très réussi.

titre Pourquoi ce jeu n'est-il pas téléchargeable ?

Le catalogue de Microprose est de nouveau commercialisé chez GoG notamment.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.

















Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure